Retour Sommaire Magazine
Retour Accueil Information Contact
 

> Introduction  > Sterne fuligineuse  > Tortue verte

 


Les tortues vertes (Chelonia mydas) sont l’emblème de l’Ascension depuis plus de 200 ans. Sans leur présence, l’île ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Jadis, elles étaient la principale raison pour laquelle les navires faisaient escale sur l’île. En effet, la tortue était une importante source de viande fraîche pour les bateaux de passage. Elles étaient gardées dans des bassins à Georgetown et ensuite transférées vivantes sur les navires. Aujourd’hui, c’est encore souvent un but de visites, mais heureusement pour des raisons différentes: l’observation et l’étude de cette espèce en voie de disparition.

Chaque année, les tortues vertes mâles et femelles migrent du Brésil jusqu’à l’Ascension sur une distance de plus de 2’000 km à travers l’Atlantique sud. Nous ignorons la raison pour laquelle ces tortues viennent pondre sur cette petite île, ni comment elles réussissent à trouver un si petit point dans l’océan. Le marquage de certaines tortues a prouvé que le choix de l’Ascension n'était pas aléatoire, les mêmes tortues reviennent année après année.

Une théorie tendrait à dire que cet itinéraire migrateur serait vieux de millions d'années et aurait été développé quand l'Amérique du Sud s’est détachée du continent africain. Il serait resté ancré profondément dans la mémoire des tortues. D'autres scientifiques soutiennent qu'elles suivent des courants océaniques. Cependant, l’instinct doit être très fort pour les éloigner de leurs terres nourricières pour un aller-retour de 4’000 kilomètres sans alimentation.

On estime que 3’000 à 5’000 femelles tortues vertes pondent sur les plages de l’Ascension chaque année, ce qui représente une des plus grandes colonies dans l'Océan Atlantique.


Biologie de la tortue verte

Les sites de reproduction des tortues vertes se situent sur de nombreuses côtes tropicales et subtropicales autour du monde. Cependant, les tortues vertes qui pondent sur l'Ascension sont les plus grandes de leur espèce; elles mesurent 1.5m à 1.75m et pèsent jusqu'à 250kg. Cela leur permet probablement de faire face à leur longue et difficile migration et d’affronter les vagues énormes qui s'abattent sur les plages de l'île. De plus, comme elles sont herbivores et se nourrissent uniquement d'algues et d’herbes qui sont pratiquement inexistantes autour de l’Ascension, il est probable que ni les
mâles, ni les femelles ne s’alimentent pendant la migration et la saison des pontes, soit une période de 3 à 6 mois.

Les tortues vertes doivent avoir entre 20 et 40 ans pour atteindre leur maturité et faire le voyage pour la première fois. La plupart des femelles feront le voyage chaque 3 ou 4 ans. On estime leur durée de vie entre 60 et 100 ans.

L'accouplement se produit en mer peu de temps après leur arrivée, les femelles entreprennent ensuite le processus de ponte: une dizaine de fois par intervalle de 10 à 17 jours. Elles sont obligées de pondre leurs oeufs sur terre, l'embryon à l'intérieur ne pourrait jamais survivre dans l’eau car il respire à travers des pores dans la coquille. Il s'agit d'un processus laborieux, la femelle doit traîner ses 250kg sur la plage par la seule puissance de ses nageoires. Elle cherche un site approprié et peut creuser un certain nombre de trous d’essai. En employant ses quatre nageoires, elle creuse d'abord un trou à la dimension de son corps. Ensuite, elle creuse un orifice à l’aide de ses nageoires arrières dans lequel elle dépose environ 120 oeufs de la taille d’une balle de golf. Le processus peut prendre de deux à trois heures. Des larmes, de nature à purifier ses yeux du sable, accompagnent cet exploit. Elle recouvre ensuite le nid en jetant du sable sur les oeufs avec ses nageoires arrière avant de masquer partiellement le trou. Le meilleur moment pour voir des femelles pondre se situe entre 22h00 et 2h00 du matin mais il est fréquent d’en rencontrer encore sur la plage à l’aube.

Après 50 à 60 jours d’incubation dans le sable, les oeufs commencent à éclore et les petits creusent pour sortir du sable. Ce travail est pénible et peut prendre trois à quatre jours. Une fois proche de la surface, ils attendent que le sable se rafraîchisse avant de sortir et de descendre vers la mer. Ils doivent alors échapper à leurs prédateurs: oiseaux, crabes, chats sauvages et poissons. On estime que moins d'un petit sur mille survivra jusqu’à l'âge adulte. Une fois adulte, la tortue retournera sur son lieu de naissance et achèvera le cycle de reproduction. La période de mars à juin est l'époque des naissances. Les juvéniles apparaissent d'habitude la nuit et cela peut rendre l’observation difficile. Cependant, une nuit de pleine lune ou tôt le matin, il est souvent possible de les voir se précipiter à la mer en essayant d'échapper aux prédateurs qui les attendent. Comme les tortues adultes, les juvéniles, se dirigent la nuit vers le point le plus clair à l’horizon, qui est normalement la mer. Cependant, s'il y a des lumières ou des feux sur la plage, ils se dirigeront vers ceux-ci au lieu de rejoindre la mer et cela entraînera des conséquences désastreuses.


Quelques précautions à prendre pour observer les tortues

Il est impératif de déranger le moins possible les tortues. Elles sont très prudentes quand elles rampent sur la plage et commencent à creuser. A ce stade, elles sont facilement effrayées par le bruit, des gens ou des feux. Une fois la ponte commencée, elles peuvent être plus facilement observées, mais elles doivent toujours être traitée avec précaution. Les utilisateurs des plages et les observateurs de tortues doivent tenir compte des directives suivantes:

- Ne pas conduire des véhicules sur les plages ou allumer des phares puissants.

- Ne pas allumer de feux sur les plages.

- Eviter les tortues jusqu’au moment où elles ont bien commencé à creuser leur nid. Au début du processus de la ponte, la tortue est très facilement dérangée.

- Approchez-la par l'arrière.

- Ne pas diriger des lampes directement contre elle, toujours employer la puissance minimale d’une torche.

- Ne pas faire de bruit excessif ou de mouvement brusque

- Ne jamais la toucher et ne jamais monter sur elle.

- Prendre des photos au flash depuis l’arrière ou de côté pour éviter de l’aveugler et de la désorienter.

Photos: © Fabrice Bettex / Mysterra




 
Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension - Tortue verte

Photo île Ascension

Photo île Ascension
       
         
> Retour Sommaire Magazine